Charpentier services est membre de :

Actualités

Un bel exemple d’insertion : le chantier Louise Magnan à la Rochelle

19/05/2015 | Actualités

Remettre une offre de prix, dans le cadre d'un marché public, nécessite souvent de s'engager à satisfaire une clause d'insertion sociale. Cette obligation est de plus en plus présente dans tous les appels d'offres auxquels nos sociétés répondent.

En quoi cela consiste- t-i l ?

Quand l'entreprise remet son offre de prix, elle l'accompagne de certains engagements. En outre, si une clause d'insertion sociale existe, l'entreprise s'engage à employer sur le chantier, pendant un nombre d'heures déterminé, une personne en insertion. L'objectif est d'aider au retour à la vie active certaines populations en difficulté, répondant à certains critères, en les intégrant dans le monde du travail. Ces expériences d'insertion doivent être un tremplin pour trouver une voie professionnelle ou pour parfaire une formation ou décrocher des emplois stables. Pour l'aide au recrutement, l'entreprise a plusieurs possibilités : l'intérim d'insertion, le GEIQ BTP (Groupement des Employeurs pour l'Insertion et la Qualification), le recrutement direct, etc...

Le chantier Louise Magnan pour Charpentier Travaux Publics et Pépinière des Landes, réalisé à la Rochelle de septembre 2013 à juin 2014, en est un exemple concret. Les travaux comportaient de la démolition, de la dépose de matériaux, des terrassements, de la construction de réseaux d'eaux pluviales et usées et des revêtements privatifs.

L'engagement était sur 280 heures pour Charpentier TP et 170 h pour Pepinière des Landes. Au final, il y a eu pour les deux entités un total de 1492.75 heures d'insertion réalisées, soit bien plus que l'obligation contractuelle.

La personne qui portait la clause a été recrutée par une agence spécialisée dans l'intérim d'insertion et résidait dans le quartier des travaux car c'était une exigence du marché. Le commentaire de l'agence d'intérim en fin de mission était le suivant : « Monsieur X a eu l'occasion de passer 2 caces et d'acquérir une expérience significative dans ce secteur professionnel. L'entreprise a fait preuve d'un grand sens pédagogique et a su accompagner et former Mr X. Les chefs d'équipe ont pris le temps de l'intégrer et de lui transmettre leur savoir-faire. »

Un bel exemple d’insertion : le chantier Louise Magnan à la Rochelle

Retour à la liste des actualités